exposition

Expo « Yokai »


妖怪 // Yôkai // Expo // Takuma Shindo
du 07.09.18 au 22.09.18
Exposition en sous-sol.
Vernissage le samedi 8 septembre à 17h.
Ouverture le lundi de 14h à 19h et du mardi au samedi de 10h30 à 19h.

GODSPEED

GODSPEED
Gravure sur bois tirée à 6 exemplaires sur deux types de papier washi rose par Mme et Mr Kano.
« Lift your skinny fists like antennas to heaven » est le nom d’un album de Godspeed You! Black Emperor sorti en 2000 chez Constellation Records et Kranky.
18×24 cm

Découverts juste avant de les voir en concert en 2003 lors d’un concert incroyable qui nous laissera sans voix tellement il a été intense. C’est la première fois que je voyais un concert mélangeant guitares électriques et instruments à cordes classiques, les musiciens disposés en demi-cercle, comme un orchestre, avec des images plus ou moins statiques et hypnotiques projetées au-dessus d’eux. La beauté d’un concert de musique classique, mais avec la puissance des instruments électriques.
La grande différence de leurs concerts avec ceux de classique, c’est la forme. La seule chose qui importe est la musique, il n’y a pas de lieu spécial, pas de tenue de scène, chacun vient comme il est, comme il veut, musicien comme spectateur. La seule distance entre le groupe et le public est le fait que les uns soient sur scène et jouent de la musique pendant que les autres écoutent.
Pour la petite anecdote, ce groupe Canadien tient son nom d’un documentaire japonais en noir et blanc sur les Black Emperors, une bande de motard.

Les Patrons.

A écouter : tout

Pour commencer : Le EP « Slow Riot For New ZerØ Kanada » (1999, Constellation Records), composé de deux morceaux, dont « Moya », une des plus belles montée de tous les temps.

LA PLUS PUISSANTE DU MONDE

LA PLUS PUISSANTE DU MONDE
Gravure tirée à 4 exemplaires sur plusieurs types de papier différents fabriqués par moi-même avec l’aide de Mme et Mr Kano.
22×33 cm
Titre d’un morceau d’Ô Paon sur l’album « Courses »

Des fois tu vas voir un concert pour un artiste ou un groupe en particulier et finalement c’est la première partie qui t’éblouit. Comme ça, sans crier gare. C’est ce qui nous est arrivé avec l’ami Demont alors qu’on était allé voir Earth, qui a donné un concert bien mais sans plus. Dylan Carlson a quand même pris le temps de nous causer tranquillement à la fin du concert en s’excusant de ne pas avoir joué plus longtemps, la faute au bateau-salle qui passait en mode boîte de nuit à 23h.
 On est arrivé un peu à la bourre et on a découvert la première partie, une jeune femme seule sur scène, à l’allure timide, en chemise à carreaux et cheveux gras. Petit à petit elle construisait ses morceaux en enregistrant des boucles de chants et de guitares, créant un moment intime et chaleureux, avec une voix douce et un léger accent canadien. Une magnifique découverte.
Egalement dessinatrice/illustratrice sous le nom de Geneviève Castrée, sa musique et ses oeuvres forment un tout cohérent et la lecture de sa BD autobiographique « Susceptible » (Éditions de l’Apocalypse) est fortement recommandée. Son autre nom de scène est Woelv.
Elle est décédée quelques années plus tard à l’âge de 35 ans, emportée par un cancer juste après avoir donné la vie.

A écouter en priorité : l’album « Courses » (2010). A noter qu’on peut y entendre Sophie Trudeau au violon et qu’il a été enregistré et mixé par Thierry Amar, tous deux membres de Godspeed You! Black Emperor et A Silver Mt. Zion.
Et après vous pouvez écouter tout le reste.

MAY NOTHING BUT HAPPINESS COME THROUGH YOUR DOOR

MAY NOTHING BUT HAPPINESS COME THROUGH YOUR DOOR
Gravure tirée à 5 exemplaires sur plusieurs types de papier différents fabriqués par moi-même avec l’aide de Mme et Mr Kano.
22×33 cm
Titre d’un morceau de Mogwai sur l’album « Come On Die Young » (1999, Chemikal Underground/ Matador Records).

Gravure tirée de l’expo « Résonances », texte du fanzine sorti pour l’occasion.

Mogwai est le premier groupe de post-rock que j’ai vu en concert et ça a été une grosse claque. Je ne sais même pas si j’avais écouté un morceau avant d’aller au concert, traîné là par des amis de bon goût. A l’époque ils tournaient pour « Rock Action » leur 3e album il me semble, donc ça plus des morceaux des deux premiers albums, la setlist était parfaite.
C’est clairement le concert où j’ai pris conscience que l’absence de chanteur dans un groupe à guitares pouvait rendre la musique beaucoup plus riche. Je n’ai pas autant apprécié les fois suivantes où je les ai vu, mais dès qu’ils jouent un morceau des premiers albums ça me ramène à ce concert et c’est magique.

A écouter : Il ya toujours des perles par-ci par-là sur leurs albums, mais les meilleurs sont vraiment les trois premiers.
-Young Team (1997, Chemikal Underground)
-Come On Die Young (1999, Chemikal Underground/Matador Records)
-Rock Action (2001, PIAS/Matador Records)

Morceaux pour découvrir : Mogwai fear Satan, Cody, May nothing but happiness come through your door, I’m Jim Morrison I’m dead, You don’t know Jesus, 2 rights make 1 wrong, Hunted by a freak, Scotland’s shame, What are they doing in heaven today ?

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :