Amanda Woodward

J’ai un souvenir assez précis d’un concert où on a joué avec Amanda Woodward à l’Heretic Club. A un moment dans les loges le bassiste avait laconiquement annoncé la mort de Sim, un peu à la surprise de ceux qui étaient là, la plupart pensant qu’il était déjà mort. J’ai repensé à ça à la mort réelle de Sim deux ans plus tard. J’ai jamais su s’il avait fait une blague ou s’il pensait réellement que Sim était mort.

Bref, tout ça pour dire que l’ami Charly avait filmé une grosse partie de la soirée et qu’il m’en avait gentiment filé un DVD que je me permet de partager aujourd’hui à l’occase de la sortie de leur discographie chez Destructure. Je pense que ça fera plaisir à quelques-uns.

Et pour moi A.W. sera éternellement associé à Sim.

Life Is Hard


LIFE IS HARD
Xylogravure (gravure sur bois) réalisée pour l’exposition “Résonances”, imprimée au baren (outil d’impression manuel japonais) sur papier Canson, à l’encre à taille douce.
A4
Disponible sur Etsy.

« Life is hard Then we die » est le nom d’un album de The Bushmen, un groupe de punk rock Limougeot (1998, Lollipop Records).

The Bushmen fait partie de ces groupes locaux discrets, qui ne jouent pas souvent (en tout cas pas dans le coin) et qui s’arrêtent sans l’annoncer (je viens de voir qu’ils se reforment brièvement pour jouer avec Lane, groupe formé d’ex-Les Thugs), et qui tiennent une place particulière dans ta discothèque. Parce qu’ils prennent un plaisir fou à jouer, qu’il y a un paquet de tubes dans leur discographie et qu’en plus ils sont super sympas.
« La vie est dure, puis on meurt », j’adore cette expression. Certains la trouvent trop noire, mais ce n’est pas parce que la vie est dure qu’il n’y a ni joie ni bonheur. Il faut avancer dans la vie, se battre, tenir bon.

Et puis on meurt.

Pour découvrir The Bushmen :
-Lost in space (Quiet EP, 1997)
-Who do you think you are ? (Life is hard then you die, Lollipop Records, 1998)
-Quiet (Life is hard then you die, Lollipop Records, 1998)
-Isolation (Life is hard then you die, Lollipop Records, 1998)
-Millions of Kamikazes (Puzzle Ramp, 2006)

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :