Tamagawa Live in Japan

Sortie du vinyle 10″ Live in Japan de l’ami Tamagawa, issu de la tournée qu’on a fait ensemble l’an dernier, et sorti chez Le Cri de la Harpe. La pochette reprend une de mes gravures et je me suis également occupé du reste du artwork.
En écoute sur bandcamp et en vente sur lecridelaharpe.com

Cinema Amigo – Zushi

Going back to Japan in november 🙂
More infos to come !
CINEMA AMIGO shows in Zushi : 24/11 at 14:00 and 17:00.
Tickets on Cinema Amigo’s website.
Poster by Adrien Demont

Tanuki san (Réimpression)

TANUKI SAN
(Réimpression)
Avec ce petit bonhomme on arrive à la fin de cette série de réimpressions.

Linogravure imprimée à la main au baren (outil d’impression japonais) sur papier washi awagami (papier japonais traditionnel).
Disponible sur Etsy.

Le tanuki est, dans la mythologie japonaise, un des yōkai (esprits) de la forêt, inspiré du chien viverrin, une sous-espèce de canidés ressemblant au raton laveur et également parfois confondu avec le blaireau, auquel les Japonais attribuent des pouvoirs magiques. Maître des déguisements, il est réputé pouvoir changer de forme à volonté. Les tanuki sont souvent représentés portant un chapeau de paille et une gourde de saké, avec un ventre rebondi qu’ils utilisent comme un tambour et des testicules de grande taille, ce qui donna naissance à des dessins et des légendes humoristiques.
(Source : Wikipedia)

#thisisnotarock

Namahage (Réimpression)


(2ème tirage)
Linogravure imprimée à la main au baren (outil d’impression japonais) sur papier washi awagami (papier japonais traditionnel).
Disponible sur Etsy.

Namahage (生剥) est un rituel japonais actuellement pratiqué lors du nouvel an dans la péninsule d’Oga proche d’Akita, une préfecture de la région du Tōhoku, située dans la nord de l’île principale du Japon, Honshu.
Son aspect le plus connu est la visite qu’effectuent de jeunes gens déguisés en démons — les onis — parmi les habitants. Après avoir menacé d’emporter les enfants désobéissants ou paresseux, provoquant la terreur des plus jeunes, ils repartent apaisés par les dénégations des parents et des offrandes de repas. Leur visite, rattachée à la légende des toshigami, ou visite des dieux pour la nouvelle année, est considérée comme une source de bénédiction.
(Source : Wikipedia)

Koinobori (Réimpression)

Koinobori
(2ème tirage)
Linogravure imprimée à la main au baren (outil d’impression japonais) sur papier washi awagami (papier japonais traditionnel).
Disponible sur Etsy.

Les Koinobori (鯉幟), signifiant « banderole de carpe » en japonais, sont des manches à air en forme de carpe koï hissées au Japon pour célébrer Tango no sekku (端午の節句), évènement traditionnel qui est désormais une fête nationale, le Kodomo no hi (jour des enfants).
Selon une légende chinoise, les carpes du fleuve Jaune, après avoir remonté le fleuve, s’envoleraient vers le ciel en se transformant en dragons. Cette légende serait à l’origine des koi nobori, qui représentent plus généralement la force et la persévérance des carpes qui remontent à contre-courant les rivières et cascades.
(Source : Wikipedia)

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :