expo

Avec plaisir

Mais va falloir m’aider à trouver des contacts en Suisse 🇨🇭
Ou ailleurs, ça me va aussi
Merci à tous ceux qui me laissent des petits messages dans le livre d’or !

Journée de l’Estampe Contemporaine

Je serai à Paris les 10 et 11 juin place Saint-Sulpice pour les Journées de l’Estampe Contemporaine avec Marie-Atina Goldet et Pascale B. au stand 427.

RÉSONANCES #2


RÉSONANCES #2 // Takuma SHINDO
Exposition de gravures
du 25.05.19 au 08.06.19 à LA MAISON DU JAPON
Exposition au sous-sol de la boutique.
Vernissage le samedi 25 mai à 17h.
Dans le cadre du Parcours de la Fête de l’Estampe Bordeaux métropole et de la Fête de l’estampe.
Fait partie du parcours des Visites commentées pédestres pour la Fête de l’Estampe Bordeaux de L’Irrégulière le samedi 25 mai entre 13h et 15h.

Takuma Shindo collabore régulièrement en tant que musicien avec le dessinateur Adrien Demont lors de concerts dessinés, où se mêlent constructions graphiques et musicales. Le lien entre sa pratique musicale et les arts graphiques est donc très fort, raison pour laquelle il s’inspire pour ses expositions « Résonances » de morceaux, titres ou textes d’artistes musicaux l’ayant profondément marqué ou inspiré, auxquels il rend hommage.
Pour l’occasion « Résonances #1 » sera exposée à nouveau à La Taupinière du 22.05.19 au 21.07.19.

Les estampes exposées sont des gravures sur bois et linoleum imprimées au baren (outil d’impression japonais) avec encre à taille douce ou encre de Chine sur papier washi. Contrairement à ce qui est souvent indiqué en occident, le papier washi n’est pas du « papier de riz », c’est du papier à base de fibres de kozo, mitsumata ou ganpi. Plusieurs papiers de différentes épaisseurs et textures sont utilisés ici, déterminant leur façon d’absorber l’encre.

Takuma Shindo est un Franco-Japonais né à Bordeaux (France) et ayant des origines dans la ville d’Akita (Japon).
Autodidacte dans la plupart de ses activités. Ses techniques favorites sont le dessin à la plume, le sumi-e et la gravure sur lino et bois. Son style et ses inspirations sont un mélange de ses deux cultures occidentale et japonaise mais utilise la plupart du temps du matériel japonais.

AN ENDING


AN ENDING
Gravure sur bois imprimée à l’encre de Chine en 5 exemplaires sur papier washi artisanal de Mr Sato.
Titre d’un morceau de Brian Eno sur l’album « Apollo: Atmospheres and Soundtracks » (1983, EG)
34×23 cm

A la base composé pour habiller une vidéo sur les missions Apollo, c’est le genre de morceau que tout le monde a déjà entendu dans des films ou des documentaires, mais que peu de monde peut identifier. Morceau ambient parfait, composé de nappes de son superposées, il a la particularité de pouvoir véhiculer aussi bien la joie que la tristesse selon l’état d’esprit dans lequel on l’écoute.
Dans une interview, Brian Eno expliquait qu’un jour de pluie, alors qu’il entendait le bruit des gouttes de pluie se confondant avec un son de harpes du 18e siècle, lui est venu l’idée de composer une musique qui, au lieu de s’imposer dans l’espace sonore, compose un paysage duquel on peut faire partie. En gros, faire une musique que l’on n’écoute pas, mais que l’on ressent.

Bien joué.

A écouter : 
-Apollo: Atmospheres and Soundtracks (1983, EG)
-Ambient 1 : Music for airports (1978, Polydor)

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :