Cat Power

Bathysphere

BATHYSPHERE
Xylogravure (gravure sur bois) réalisée pour l’exposition “Résonances”, imprimée au baren (outil d’impression manuel japonais) sur papier washi Awagami, à l’encre à taille douce.
Chaque impression est légèrement différente.
21×29,7 cm

Titre d’un morceau de Smog (Bill Callahan) sur l’album Wild Love (1995, Drag City).

J’ai découvert ce morceau grâce à la sublime reprise de Cat Power sur l’album « What Would the Community Think » (1996, Matador Records). J’en suis logiquement venu à écouter l’originale qui est un peu différente, plus rythmée mais tout aussi sublime. Un morceau fait pour me plaire, mélancolique, répétitif, avec une mélodie discrète mais obsédante. 
 J’ai un peu bloqué sur le morceau et du coup je n’ai pas écouté grand-chose d’autre de Smog, mais j’y viendrais un jour.

CAT POWER


CAT POWER
Nom de scène de Chan Marshall
Gravure sur bois imprimée à l’encre de Chine en 15 exemplaire sur papier washi artisanal de Mr Sato.
24×35 cm

 Quand faire de la musique est un besoin vital, ça donne les six premiers albums de Cat Power. Je ne vais pas revenir sur son passé compliqué, autant n’en retenir que ce qui est beau, mais j’adore ce genre de voix mue par l’énergie du désespoir, ce besoin absolu de faire sortir ses émotions. C’est un peu « chante ou crève ». Et elle a eu raison de chanter. Pas grand-chose de plus à dire, je retourne l’écouter.

A voir : « Speaking for trees », une camera posée dans un coin d’herbes où Chan Marshall joue seule avec sa Danelectro, comme une amie qui jouerait dans ton jardin.

A écouter en priorité :
-Myra Lee (1996, Smells Like Records)
-What would the community think (1996, Matador Records)
-Moon Pix (1998, Matador Records)
-The covers record (2000, Matador Records)
-You are free (2003, Matador Records)

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :