Nagoya

En début de mois Mme et Mr Kano, fabricants de papier washi (papier traditionnel japonais) et artistes, ont tenu une exposition à Nagoya où ils présentaient leur travaux, ainsi que des oeuvres d’artistes ayant réalisés celles-ci sur leur papier. Trois de mes gravures en faisaient partie.
Cela se passait à la galerie Enne Nittouren
où nous avons réalisé un concert dessiné avec @adrien.demont en 2019 et où nous avions passé une belle soirée.
どうもありがとうございました!!

Earlier this month Ms. and Mr. Kano, makers of washi paper (traditional Japanese paper) and artists, held an exhibition in Nagoya where they presented their work, as well as works by artists who made them on their paper. Three of my engravings were part of it.
It took place at the Enne_nittouren gallery where we performed a concert drawn with Adrien Demont in 2019 and where we had spent a beautiful evening.

マダです // Madagascar en gravures

Il reste 2 jours pour voir l’expo à la Maison du Japon, j’y serai demain mercredi de 16h à 19h pour faire la fermeture.
Les gravures de cette expo sont disponibles sur Etsy.

GODSPEED

GODSPEED
Gravure sur bois tirée à 6 exemplaires sur deux types de papier washi rose par Mme et Mr Kano.
“Lift your skinny fists like antennas to heaven” est le nom d’un album de Godspeed You! Black Emperor sorti en 2000 chez Constellation Records et Kranky.
18×24 cm

Découverts juste avant de les voir en concert en 2003 lors d’un concert incroyable qui nous laissera sans voix tellement il a été intense. C’est la première fois que je voyais un concert mélangeant guitares électriques et instruments à cordes classiques, les musiciens disposés en demi-cercle, comme un orchestre, avec des images plus ou moins statiques et hypnotiques projetées au-dessus d’eux. La beauté d’un concert de musique classique, mais avec la puissance des instruments électriques.
La grande différence de leurs concerts avec ceux de classique, c’est la forme. La seule chose qui importe est la musique, il n’y a pas de lieu spécial, pas de tenue de scène, chacun vient comme il est, comme il veut, musicien comme spectateur. La seule distance entre le groupe et le public est le fait que les uns soient sur scène et jouent de la musique pendant que les autres écoutent.
Pour la petite anecdote, ce groupe Canadien tient son nom d’un documentaire japonais en noir et blanc sur les Black Emperors, une bande de motard.

Les Patrons.

A écouter : tout

Pour commencer : Le EP « Slow Riot For New ZerØ Kanada » (1999, Constellation Records), composé de deux morceaux, dont « Moya », une des plus belles montée de tous les temps.