réimpression

Hannya (Réimpression)

Hannya // 般若
(2ème tirage)
Linogravure imprimée à la main au baren (outil d’impression japonais) sur papier washi awagami (papier japonais traditionnel).
Disponible sur Etsy.

C’est, dans les légendes fantastiques du Japon, le fantôme d’une femme revenue sur terre pour assouvir sa vengeance.
Les démons Hannya sont très présents dans le théâtre nô où on trouve les masques hannya dans les pièces Aoi no Ue et Dojo-ji. Dans Aoi no Ue, la jalouse Rokujô est vaincue par la récitation du sûtra de Hannya qui était recommandé pour exorciser les femmes-démons.

Akkorokamui (Réimpression)

アッコロカムイ // Akkorokamui
(2ème tirage)
Linogravure imprimée à la main au baren (outil d’impression japonais) sur papier washi awagami (papier japonais traditionnel).
Disponible dans la boutique.

Akkorokamui est une pieuvre gigantesque du folklore de l’ethnie des Ainu. Il est supposé vivre dans la baie de Funka à Hokkaidō. Il est dit que son corps rouge est tellement énorme qu’il peut être vu à une très grande distance

Kasa & Chochin (Réimpression)

Kasa & Chochin
(2ème tirage)

Kasa-Obake est un monstre du folklore japonais, qui représente une ombrelle dotée d’un œil, de deux bras et se tenant sur une unique jambe.
Chochin-Obake est un yokai du même type, mais représente une lanterne.

Linogravure imprimée à la main au baren (outil d’impression japonais) sur papier washi awagami (papier japonais traditionnel).

Attaque de chats (réimpressions)


Linogravures imprimées à la main au baren (outil d’impression japonais) sur papier washi awagami (papier japonais traditionnel).
Disponible dans la boutique.

As Happy As Possible (Réimpression)

AS HAPPY AS POSSIBLE
(2ème tirage)
Xylogravure (gravure sur bois) réalisée pour l’exposition “Résonances”, imprimée au baren (outil d’impression manuel japonais) sur papier washi Awagami, à l’encre à taille douce.
Chaque impression est légèrement différente.
15×20 cm

Titre du nom d’un album de Les Thugs sorti en 1993 chez Sub Pop.

Ils s’appellent Les Thugs et ils viennent d’Angers.
Le seul groupe qui m’ait mis la chair de poule du début à la fin de leurs concerts (rien que d’y penser j’ai les poils des avants-bras qui se dressent). C’était magnifique, la puissance et l’énergie du punk boostés par un mur de guitares hypnotiques énorme, aux distorsions parfaitement dosées, qui vous enveloppait et vous emportait avec lui. Parlez-en à quelqu’un qui a déjà vu les Thugs en concert et vous verrez un sourire apparaître sur son visage immédiatement.
Une base toute simple : un riff hyper répétitif et entêtant sur laquelle se pose une mélodie qui emporte tout. Encore faut-il trouver le bon ton, les bonnes mélodies.
 Les Thugs viennent d’Angers, et ont dû sortir des disques aux Etats-Unis et tourner là-bas pour recevoir un début de reconnaissance en France, mais ils s’en foutaient et on continué à faire exactement pareil après que la presse commence à s’intéresser à eux, c’est-à-dire faire les choses à leur façon, avec humilité et simplicité, jusqu’à leur séparation en 1999. Ils feront un No-Reform Tour à l’occasion des 20 ans de Sub Pop à Seattle, avec quelques dates en France (petite cerise à la fin du concert de Bordeaux, Mr Moustache, mon groupe de l’époque, a eu droit à une petite dédicace parce qu’on reprenait « Allez les Filles » et ils étaient tombé sur la vidéo).

Les Patrons.

Au Japon les fleurs de cerisier sont le symbole de la fragilité de la vie, et donc de la mort, alors soyons « aussi heureux que possible », car la vie est éphémère.

A voir absolument : Le documentaire tourné à l’occasion du No-Reform Tour « Come On People! », un hymne à l’anti star system (2012, Crash Disques)
A écouter : tout, mais je conseille Strike (1996, Sub Pop) pour commencer (le premier que j’ai acheté, mon préféré).

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :