Konami code

Le mois dernier est mort Kazuhisa Hashimoto, le créateur du Konami Code et j’avoue que jusque là je ne connaissais pas son nom. Quand vous déclenchiez cette suite de commandes dans certains jeux vidéo, de nombreux avantages se débloquaient et rendaient alors le jeu beaucoup plus facile à une époque où certains d’entre eux avaient une difficulté sacrément ardue, et pas de possibilité de sauvegarde.
Quand on était gamin dans les années 80, le seul moyen de découvrir des astuces de ce type était uniquement de bouche à oreille, il n’y avait pas encore de presse spécialisée à l’époque et internet n’était encore que de la science fiction. On avait vraiment l’impression de découvrir un secret incroyable, tout comme le passage secret au-dessus de l’écran de jeu du premier Super Mario Bros qui permettait carrément de sauter des niveaux.
Et surtout, ça permettait à certains gamins de prendre conscience qu’en cherchant bien on peut trouver des voies alternatives pour atteindre un objectif, qu’il y a d’autres solutions que de suivre les règles qu’on vous donne.
En tous cas j’avais envie de rendre un petit hommage à Hashimoto-san et ce fameux code emblématique des années 80-90 !

アマビエ – Amabie

En ce moment au Japon il y a le « Amabie (prononcez amabié) challenge ». Tout le monde se met à dessiner ce yokai sur internet car selon une légende du 19ème siècle si l’on montre une image de ce yokai à quelqu’un de malade, cette personne guérit. C’est Amabie elle-même qui aurait dit ça à un fonctionnaire durant l’époque d’Edo en ces termes : “Il y aura une bonne récolte pendant six ans à partir de l’année en cours; si une maladie se propage, montrez une image de moi à ceux qui tombent malades et ils seront guéris”. Le mec, pas plus con qu’un autre en a fait un dessin et tout est allé mieux.
Et moi aussi je m’y mets, on sait jamais ! Puis comme vous avez un peu de temps depuis mardi, si on s’y mettait tous tiens ?

J’en mets une version coloriage en noir & blanc pour les enfants.

Restez au chaud

Le bureau de poste du quartier étant fermé, je ferme la boutique en ligne jusqu’à ce que les envois redeviennent possible.
Sinon je viens de terminer un mini-album dont l’artwork devrait être réalisé par Lauranne Quentric 🙂
Comme tout le monde j’ai fait des provisions, non seulement de papier cul, mais surtout de papier washi, et avec le stock de bois et lino je devrais avoir de quoi m’occuper pendant le confinement, et au pire j’ai encore de la musique à enregistrer.
Restez chez vous et prenez soin de vous et des vôtres !